EIM Global Newsletter Sign Up
|
|

L'Académie canadienne de la médecine du sport et de l’exercise

L’inactivité physique chez les enfants et les adolescents

Les professionnels de la santé, et plus particulièrement les médecins spécialisés en médecine du sport, devraient être plus conscients des méthodes efficaces visant à augmenter la participation à l'activité physique de leurs patients. Les praticiens de la santé devraient saisir chaque occasion, notamment pendant les examens de santé annuels, pour discuter des recommandations en matière d'activité physique avec les jeunes et leurs parents. Une prescription d'exercices devrait comprendre des instructions écrites afin d'en favoriser l'observance. Le message qui s'adresse aux enfants est que l'augmentation du niveau d'activité physique peut être réalisée par l'intermédiaire du jeu libre ou d'activités sportives organisées, selon les intérêts de l'enfant. L'élément plaisir, en ce qui concerne les activités des enfants, est primordial.

L'Académie canadienne de la médecine du sport et de l’exercice, Société canadienne de pédiatrie, comité d’une vie active saine et de la médecine sportive, et le comité de médecine du sport et de l’exercice en pédiatrie

Publié dans Clinical Journal of Sport Medicine:
Mai 2010 – vol. 20:3

Les recommandations en matière d'activité physique pour les enfants ayant une maladie précise: l'arthrite juvénile idiopathique, l'hémophilie, l'asthme ou la fibrose kystique.

En tant que groupe, les enfants ayant une maladie ou une incapacité chronique sont moins actifs que leurs camarades en bonne santé. De nombreuses raisons expliquent une activité physique sous-optimale, y compris des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. De plus, l’absence de lignes directrices précises sur la participation à des activités physiques « sécuritaires » représente un obstacle pour accroître l’activité. L’activité physique procure d’importants bienfaits généraux pour la santé et peut améliorer l'issue des maladies. Un médecin d’expérience devrait évaluer chaque enfant aux prises avec une maladie chronique pour lui donner des conseils sur les activités physiques qu’il peut pratiquer et pour en déterminer les contre-indications. Le présent document de principes porte sur les bienfaits et les risques de la participation au sport et à l’exercice pour les enfants ayant l’arthrite juvénile, l’hémophilie, l’asthme ou la fibrose kystique. Les lignes directrices régissant leur participation sont exposées.

Support for the Exercise is Medicine® Initiative is provided by:
Support for the Exercise is Medicine® Initiative is provided by:

Contact Canada EIM Representative | Contact EIMC | [email protected]
© 2021 American College of Sports Medicine. All rights reserved worldwide.
Exercise is Medicine® is a global health initiative managed by the American College of Sports Medicine.